Créer mon blog M'identifier

No Game No life : La critique !

Le 25 juillet 2017, 02:40 dans Humeurs 0

Qu’est ce qu’il se passe quand deux Gamers se retrouvent dans un monde de fantaisie centré autour de différents jeux ? C’est le principe de l’anime No Game No Life !

No Game No Life est l’histoire d’une frère et d’une soeur, Sora et Shira, qui tous les deux ont créé un groupe qui prend le défie de devenir un vrai maitre de chaque jeu pour ensuite aller au suivant. Dans la vrai vie, se sont ce qu’on peut appeler des No Life qui méprisent la vie de tous les jours et refuse de s’y intégrer. Donc, quand ils ont l’occasion de vivre dans un monde fantastique qui est centré autour des jeux, à l’inverse des gens qui essaient de s’échapper de ce genre de situation, les deux frères refusent de quitter ce monde, ils aiment ce monde beaucoup plus que le leurs.

Ce qui fait la réussite de ces deux personnages est la complémentarité qu’il y a entre eux et la façon dont il couvre les faiblesses l’un de l’autre. Shiro est une vrai génie qui peut calculer avec facilité la probabilité de réussite de chaque situation et ainsi se sortir de n’importe quelle situation en remportant la victoire. mais sa faiblesse est qu’elle est incapable de prédire les réactions humaines qui n’ont aucune logique. Sora, qui n’arrive pas à la cheville de sa soeur en terme d’intelligence, arrive avec facilité à entrer dans l’esprit de ses opposants afin de prédire leurs actions et déceler leur faiblesse. Pour résumer, Shiro est une génie du jeu en tant que jeu, et Sora lui est un génie pour lire les humains, ce qui fait de ces deux là, une paire imbattable.

Le monde d’Disboard où nos deux héros ont été projeté est régie par 10 lois inviolables que les 16 races qui habitent dans ce monde doivent respecter. Une des lois les plus primordiales est « se faire prendre en train de tricher te fait perdre instantanément » ce qui implique par défaut qu’on peut tricher tant qu’on n’est pas pris en flagrant délit. Tous les conflits dans ce monde se règle par le jeu !

L’animation de No Game No Life est tout simplement impressionnante. Il a un des styles les plus attirants et uniques des animes de sa génération. Il est aussi très intéressant d’utiliser une palette de couleurs si différente des autres styles de dessins.

Dans la plupart des animes, une des parties le plus importante est celle où le héros rassemble son équipe, et No Game No Life n’échappe pas à cette règle. Une grande partie des animes, ne réussissent pas faire de chaque membre de l’équipe une entité à part aussi intéressante l’une de l’autre. Mais cet anime réussi cet examen haut la main. Bien que j'aime tous les personnage, j’ai une affection particulière pour Steph, une fille pleine de bonne intention et qui malgré les moqueries de tout le monde, garde son esprit ouvert à tout le monde et garde sa positivité !

 

Ma Note : 7/10.

Sword Art Online : La critique !

Le 24 juillet 2017, 03:42 dans Humeurs 0

Synopsis de l’anime Sword Art Online :

L'année 2022, le jeu de réalité virtuelle Sword Art Online vient de sortir. En utilisant un caque virtuel, les joueurs peuvent contrôler leurs caractères utilisant leurs propres esprits et vivant dans le monde d'Aincrad comme si c'était réel. Malheureusement, ce monde devient bien trop réel quand le créateur du jeu enferme tout les joueurs du monde réel en détournant tous les marques virtuels pour que si vous mouriez dans le jeu, vous mourrez dans la réalité. Seulement en arrivant au 100ème étage et en battant le boss final les acteurs joueurs gagner leur liberté.

Critique de l’anime Sword Art Online :

Cet anime a été le premier anime basé réalité sur un MMO de réalité virtuel. Le seul anime qui peut concurrencer SAO est  « .hack//SIGN ». Cette série qui n’a pas autant de réussite du à de nombreux problèmes de différents types. Sword Art Online ressemble effectivement à .hack mais au lieu d’une seule personne coincée dans un jeu (.hack), c’est des centaines de personnes qui partagent cet expérience.

L’idée de mourir dans le monde réal si on meurt dans le jeu est une base importante de l’anime, mais ce qui nous accroche réellement est l’histoire d’amour qui nait entre Kirito et Asuna, Les deux découvre que malgré le fait qu’ils vivent dans un monde virtuel, les expériences personnels, les amitiés ainsi que l’amour qu’il peuvent ressentir sont des émotions bel et bien réel. Je pourrai affirmer sans gène que l’histoire d’amour entre Kirito et Asuna est mon histoire d’amour préféré dans un anime et que ce couple nous accroche à la série dès ses débuts.

Pour les amoureux de l’action, ils ne seront pas déçus. Sword art Online est plein de scènes de combat très originales qui sont inspiré de différents jeu MMO. Il faut aussi rappeler que l’aspect animé de SAO est un des plus beaux de tous les animes de son époque et même de notre époque avec un musique très bien choisi selon le moment. Pendant que je regardait l’anime j’ai presque rêvé de jouer à ce jeu et de mettre ce casque virtuel afin de vivre de le monde d’Aincrad, seul le risque de mourir dans la vrai vie me déplait !

Ma Note : 8/10.

Fullmetal Alchemist, La critique

Le 8 décembre 2016, 08:39 dans Humeurs 0

Bonjour à tous les fans de Mangas, aujourd’hui je vais faire la critique d’un des manga/anime les plus connus au monde ! Fullmetal Alchemist. Un titre assez parlant puisqu’il résume parfaitement l’essence de ce manga, l’histoire tourne autour d’un alchimiste et son frère qui n’est qu’une arme en métal. On suit les aventures des deux frères qui devront passer d’innombrables afin d’accomplir leur destinée et aboutir à leur objectif. Le nom de nos deux héros est Edward et Alphonse Elric. D’abord il faut expliquer ce qu’est l’alchimie pour quelqu’un qui ne connaît pas le terme. L’alchimie est un mélange de science et de magie, dans un temps ancien, on a essayé de la mettre dans la catégorie des sciences avant de reconnaitre que les théorie de l’alchimie sont impossible à réaliser. La base de l’alchimie est le pouvoir de transformer n’importe quel objet en un autre, l’exemple le plus connu est de transformer le métal en or. Dans notre manga comme dans les légendes de l’alchimie, la pierre philosophale est le plus important outil d’un alchimiste, cette pierre lui permet de changer n’importe quoi en ce qu’il veut, de guérir les maladies incurables et même d’accéder à l’immortalité. Il est assez intéressant de mentionner que la pierre philosophale était l’objet principal d’un des livres les plus connu de notre génération, Harry Potter et la pierre philosophale. N’importe quel alchimiste ferait l’impossible afin d’obtenir cette pierre, dans notre manga c’est ces derniers qui contrôle le monde mais ce pouvoir ne se maitrise pas facilement et surtout conduit à des conséquences désastreuses !

 

Dans notre manga, Fullmetal alchemist, les deux frères Elric sont obsédés par cette pierre afin de guérir le petit frère qui a perdu son corps lors d’une expérience alors qu’ils étaient que deux petits garçons. Effectivement, après la mort de leur mère, les deux frères vont essayer de la ramener depuis l’au delà avec quelques notions d’alchimie qu’ils ont appris de leur père. Cette expérience finira par un vrai cauchemar, le petit frère va perdre tout son corps, et le grand frère perdra sa main afin de ramener son frère qui allait mourir, mais seul son esprit est revenu et il va devoir vivre dans une armure en métal pour le reste de sa vie, où quand il pourront trouver une pierre philosophale. Après cette expérience, Edward deviendra un alchimiste d’état reconnu et son petit frère l’accompagna afin de retrouver la pierre qu’ils désirent tant.

 

Avec le pouvoir que son nouveau statut lui procure, et l’argent gagné grâce à ses fonctions, Ed va commencer son aventure dans un monde plein de terreur et de déception, ils vont rapidement comprendre que ce n’est pas une mission facile et que de nombreux ennemis se dresseront face à eux.

 

Heureusement pour les deux jeunes garçons, le corps militaire des alchimistes est rempli de gens honnêtes prêts à aider les deux garçons et qui les guideront dans leur périple.

 

Ma note personnel : 10/10 !

 

Voir la suite ≫